Logo de l'association MO5.COM ARCHIVES !
Cliquez ici pour accéder au nouveau site !
Connexion / S'inscrire
 Association MO5.COM pour la préservation du patrimoine informatique et vidéo-ludique

 Musée des Machines : Ordinateur portable : L' ACT Apricot [FP-512]
 
Sur le nouveau site
 
Musées en ligne
 
Communauté
 
Pour nostalgiques
 
Ordinateur portable : L' ACT Apricot [FP-512] - 5795 visites
Cliquez pour agrandir !
Informations
Cote de rareté (15 votes / fiable)
Impossible à trouver (Très rare)


Très rare
 80,00 %
Rare
 20,00 %
Normal
 0,00 %
Commun
 0,00 %
Très commun
 0,00 %

Donnez votre avis !
Voter
Cote de prix (4 votes / peu fiable)
Prix conseillé : 70 Euros.


30 E70 E180 E
Donnez votre avis !
Votre prix (Euros) :Voter
A) Présentation

Ordinateur très innovant et issu de l'Apricot F1 le Portable ACT est d'abord produit en version de base 256 Ko de Ram en 1984, puis en version 512 Ko sous la référence FP-512. Ce dernier ne diffère guère que par une mémoire de travail accrue, et comme on le distingue immédiatement, une robe plus conventionnelle en beige. C'est un détail en effet peu connu mais les portables Apricot ne sont pas tous gris anthracite, cette version étant beaucoup moins courante.
En réalité il faut bien comprendre que les versions 256 et 512 représentent 2 modèles distincts dans la mesure où la Ram est implantée en usine sur le circuit principal. Il n'est donc pas possible d'upgrader la version de base par l'ajout de 256 Ko de Ram comme on pourrait le supposer, bien que des cartes d'extensions mémoires soient au catalogue ACT, mais ça c'est autre chose.

A sa sortie en 1984 le portable Apricot prend la référence de FP mais avec la sortie de cette nouvelle évolution quelques mois plus tard ACT distinguera alors les 2 versions sous les vocables de FP-256 et FP-512. Le premier modèle produit par ACT portait l'appellation F1 ( pour First One ) et par la suite la firme conservera fe F auquel on vient ajouter le P en la circonstance ( pour Portable bien sûr ).

C'est principalement vu de 3/4 arrière que l'on peut le mieux apprécier l'audace des concepteurs de cet ordinateur hors du commun, et l'originalité du design. On remarque ainsi sur le flanc droit l'unique lecteur de disquette de l'appareil, il s'agit comme sur ses prédécesseurs d'un Sony double face assez fiable de 720 Ko. La vue opposée montre l'imposant radiateur du circuit d'alim dont on reparlera plus loin.

Cliquez pour agrandir !

Cliquez pour agrandir !


Autre détail significatif, l'abscence de connecteurs ou autres prises à l'arrières hormis celle d'alim secteur. Tout est habilement et judicieusement masqué derrière une trappe amovible. On peut ainsi brancher un cordon et refermer la trappe en laissant passer le câble par le dégagement prévu. C'est beau, c'est propre, et rien à redire question esthétique. Voir aussi le détail du micro à droite de l'écran :

Cliquez pour agrandir !

Cliquez pour agrandir !


En revanche d'aucuns trouveront peut-être un peu juste les possibilités de raccordement, il n'y a en effet que le minimum indispensable, prise Centronics //, prise Série RS-232 et prise pour moniteur externe couleur. C'est peu mais il convient de garder à l'esprit qu'il s'agit d'un ordinateur mobile et pour lequel on a choisi de privilégier la compacité et la légèreté, quoique de ce côté il accuse bien ses 5 Kg et plus, mais difficile de faire mieux à l'époque avec un écran aussi large.
D'ailleurs et pour revenir à la face avant, c'est essentiellement l'écran LCD de 25 lignes de 80 caractères qui représente l'atout majeur de la machine ! Probablement un des tous premiers ordinateurs ( sinon le premier ? ) à utiliser un écran LCD de 25 lignes. Ce module d'affichage est d'origine japonaise, fafriqué par Hitachi, mais ACT trouvant les circuits du contrôleur d'affichage trop peu performants et pas assez rapides, la firme a développé ses propres circuits bien meilleurs et pour le plus grand bonheur des utilisateurs.
Néanmoins il faut tempérer ce bel élan et relativiser les performances de l'écran. Celui-ci est certes beau et rapide mais souffre comme tous ses congénères d'un manque de lisibilité.
Les écrans LCD ont deux avantages majeurs pour les portables. Tout d'abord, ils utilisent très peu de puissance électrique et se prêtent donc aisément à un mode de fonctionnement sur batteries. Deuxièmement, ils sont plutôt plats et par conséquent tiennent beaucoup moins de place qu'un écran conventionel à tube. ACT n'a pas choisi le LCD pour sa faible consommation ( le reste du système est du reste assez gourmand en énergie ), mais pour le gain de place qu’il procure. Grace au LCD le constructeur a réussi à loger l’affichage et les deux principaux circuits dans une unité monobloc compacte.
Cependant le problème majeur avec les écrans LCD est qu'ils ne sont pas toujours très lisibles. Par rapport à un écran classique à tube qui produit son propre rayonnement lumineux, un écran LCD ne peut que refléter la lumière incidente. Cela a deux effets : d'abord, si il n'y a pas beaucoup de lumière ambiante, vous ne serez pas en mesure de voir quoique ce soit sur l'écran, et d'autre part, même si l’éclairage de la pièce est suffisant, vous risquez d’être considérablement gêné par les réflexions parasites sur l'écran.
La plupart des micros qui utilisent des écrans LCD tentent de contourner ces difficultés en permettant d’ajuster certains paramètres comme l’inclinaison ou le contraste. Sur le Portable ACT l’angle d’affichage est fixe et a été choisi par les ingénieurs pour donner une ergonomie optimale. Seul le contaste peu être modifié par l’intermédiaire des touches SHIFT et Flèche Haut / Flèche Bas.
Le résultat global est somme toute assez médiocre, voire tout juste convenable suivant les conditions d'utilisation.
Pour ACT le problème est négligeable dans la mesure où l'écran LCD n’est destiné qu’à être utilisé en dehors du bureau, ce qui n’est pas sa vocation première et que le branchement sur l'écran classique optionel ( couleur ) est vivement conseillé. Du reste l’affichage couleur est d’assez bonne qualité. La résolution passe en ce cas à 640 x 256 pixels ( plus que sur le LCD ) et avec également huit couleurs maximum et simultanément sur une palette de 16. Si vous achetez le moniteur couleur optionel, un supplément de 128ko de mémoire vidéo dédiée est ajouté au système.
Autre atout sympa et non négligeable, il est possible d'afficher les données sur les deux écrans en même temps. Par exemple, si vous utilisez SuperCalc 3, vous pouvez afficher le modèle de feuille de calcul sur l'écran LCD en même temps que l'affichage des graphiques ou des graphiques sur l'écran couleur !

Cliquez pour agrandir !

Cliquez pour agrandir !


En ce qui concerne le clavier choisi pour cette machine, ACT a repris celui du F1, c'est-à-dire un clavier à membrane avec la technologie à liaison infra-rouge. Cest un choix. Il peut être discutable, et présente parfois des pb de transmission, mais ça ajoute quand même à l'esthétique de l'ensemble. Même la souris communique de la même façon. Enfin, plus qu'une souris il serait plus approprié de parler de trackball.

Enfin pour en finir avec l'aspect technique et si on veut jeter un oeil à l'intérieur de la machine, rien de plus simple. Il suffit de retirer les 2 vis en haut et à l'arrière de l'écran, de part et d'autre du boîtier. L'écran se détache alors facilement et laisse entrevoir les circuits principaux. A préciser toutefois que c'est une opération à réaliser avec beaucoup de doigté ...
On découvre alors la carte-mère principale laquelle est isolée électriquement des modules d'affichage au dos de l'écran par une feuille spéciale isolante conçue pour éviter tous court-circuits.
Cette carte comporte l'essentiel des modules ( hormis ceux d'affichage au dos de l'écran ) avec la Ram, la Rom et le processeur, un Intel 8086 cadencé à 5 MHz ( et non 4.77 comme sur le F1 ). Un second circuit plus petit regroupe la partie gestion des entrées / sorties, c'est-à-dire les connecteurs d'extension et le micro utilisé pour la reconnaissance vocale.
Autre détail d'importance, bien qu'il s'agisse d'un prétendu "portable" on ne remarque aucun composant CMos dans la machine ! En fait il semble que pour ACT cette technologie ( en 1984 ) était trop onéreuse et peut-être pas assez fiable. C'est pour cette raison, et on en revient à quelque chose évoqué plus haut, que l'ordinateur est somme toute assez gourmant en énergie ( voir le gros radiateur à l'arrière ) et n'est conçu que pour fonctionner sur secteur.

En conclusion il est classé historiquement, et aussi dans la niche commerciale des portables, mais c'est finalement un ordinateur à utiliser de préférence au bureau et avec un moniteur CRT couleur classique.

B) Package logiciels fournis

L'ordinateur a été conçu pour tourner sous MS/DOS ou CP/M et est de plus livré avec un intéressant package logiciel contenant des applications professionnelles puissantes telles que Super Calc et Super Writer en guise de tableur et de traitement de texte, mais aussi Super Planner, ACT Diary et ACT Sketch pour les utilitaires les plus courants. Mais ce n'est pas tout, il faut en plus y ajouter un OS maison baptisé "Activity", sorte de grosse boîte à outils certainement influencée par les premiers Mac, lequel remplace avantageusement le DOS en faisant largement appels aux icones. ( que l'on pouvait même créer et associer à des commandes )
Mais l'élément le plus significatif et le plus surprenant de cette machine est sans conteste son micro intégré et ses capacités en matière de reconnaissance vocale ! Le système possède un vocabulaire de total de 4096 mots, mais du fait de la faible Ram, seulement 64 mots pouvent être utilisés à la fois. On peut imaginer cette fonctionalité comme pouvant être intégrée dans un traitement de texte pour se passer du clavier, mais c'est trop limité en vocabulaire. La reconnaissance vocale sera donc plus justement utilisée pour piloter l'ordinateur.
Bien sûr la mise en pratique ce cette reconnaissance passe d'abord par une phase d'apprentissage pour que l'ordinateur mémorise votre timbre de voix, ainsi que cela se fait encore aujourd'hui. Petite remarque intéressante, on peut créer plusieurs fichiers personnalisés pour différents utilisateurs.


Plus d'infos à venir prochainement ...



Dernière mise à jour le 14-10-2012.
Rédacteurs :
Philippe Dubois
Chipset

Spécifications techniques      (Récupérer ces informations pour votre site personnel ?)
ConstructeurACT (Angleterre)
MicroprocesseurIntel 8086 (16 bits) à 5 MHz
Mémoire vive (RAM)512 Ko
Mémoire morte (ROM)32 Ko
Affichage texteEcran LCD
25 lignes de 80 car
Capacités graphiques640 x 200 pixels ( en mono )
640 x 256 sur moniteur externe ( en 8 couleurs )
Capacités sonoresHP interne
ClavierClavier IR type qwerty ( identique à celui du F1 )
InterfacesImprimante Centronics
Série RS-232C
Moniteur couleur externe (recommandé)
Slot propriétaire ACT
PériphériquesDisque dur externe ACT de 10 Mb
Carte modem
Carte mémoire
LogicielsMS DOS 2.11
CP/M 86
Dimensions450 x 200 x 170 mm
Poids5.8 Kg
Mise en vente 1985
Prix4420 F. (environ 946 euros de maintenant : table de conversion INSEE 2001)





 
Chercher dans les collectionsPoster un message