Logo de l'association MO5.COM ARCHIVES !
Cliquez ici pour accéder au nouveau site !
Connexion / S'inscrire
 Association MO5.COM pour la préservation du patrimoine informatique et vidéo-ludique

 Musée des Machines : Ordinateur : Le Standard MSX turbo R
 
Sur le nouveau site
 
Musées en ligne
 
Communauté
 
Pour nostalgiques
 
Ordinateur : Le Standard MSX turbo R - 11111 visites
Informations
Cote de rareté (17 votes / fiable)
Impossible à trouver (Très rare)


Très rare
 58,82 %
Rare
 35,29 %
Normal
 5,88 %
Commun
 0,00 %
Très commun
 0,00 %

Donnez votre avis !
Voter
Cote de prix (13 votes / peu fiable)
Prix conseillé : 293 Euros.


200 E293 E500 E
Donnez votre avis !
Votre prix (Euros) :Voter
Le succès en demi-teinte du MSX2+ laisse craindre le pire pour la suite. L'histoire du meilleur micro-ordinateur 8 bits aurait pu s'arrêter ainsi... Pourtant, Panasonic, seul fabriquant de MSX n'ayant pas quitté le bateau, y croit encore et lance un nouveau standard en étroite collaboration avec ASCII : MSX turbo R. Annoncé fin 1990 au Japon, le Panasonic FS-A1 ST est un monstre de technologie. Intégrant un processeur 16 bits de type RISC R800 à 29 MHz, ce micro-ordinateur est toujours rétro-compatible avec le standard MSX grâce à la puce T9769C MSX-ENGINE2 produite par Toshiba. Elle contient l'éternel processeur Z80B fréquencé à 3,6 MHz, une puce vidéo Yamaha V9958 ainsi qu'un circuit sonore PSG compatible AY-3-8910. Fabriqué par ASCII, un co-processeur de jonction nommé S1990 permet de faire cohabiter efficacement l'architecture 8 bits et 16 bits : la rétro-compatibilité est donc totale.




Douée pour la musique, cette machine propose une synthèse FM grâce au MSX-MUSIC intégré ainsi qu'une synthèse PCM incluant un microphone interne en façade. Fin 1991, Panasonic sort son dernier atout : le Panasonic FS-A1 GT. Véritablement destiné aux musiciens en herbe, ce micro-ordinateur propose en plus une connectique MIDI, une mémoire vive étendue à 512 Ko et d'un système d'exploitation nommé MSX View. Au passage, la sortie vidéo composite baveuse passe à la trappe ; personne ne s'en plaindra. Enfin, la connectique lecteur de cassettes est abandonnée. Il faut dire qu'en 1990 la référence du stockage est la disquette ainsi que le nouveau support sous forme de galette : CD-ROM.




L'affichage est articulé autour d'une puce Yamaha V9958, la même que pour le standard MSX2+. Elle est parfaitement rétro-compatible avec TMS9918/TMS9928/TMS9929 (MSX1) et Yamaha V9938 (MSX2). Elle est dotée de 128 Ko de mémoire vidéo extensible à 192 Ko permettant un affichage de 512 couleurs simultanément sur une palette de 12499 voire un maximum de 19268 couleurs. Les représentations graphiques issues du MSX1 et du MSX2 profitent d'une palette de 512 couleurs. Comme le MSX2+, le scrolling vertical et horizontal sont gérés en matériellement. On compte 12 types d'affichages différents nommés Screen ou représentation graphique qu'on pourrait traduire par la division de l'affichage.




A partir du MSX2+, les caractères Japonais font leur apparition avec le Kanji Screen Mode. En effet, les micro-ordinateurs, utilisant cette norme, étaient destinés uniquement au marché nippon. Chaque caractère Kanji possède une taille de 16*16 pixels et il existe 4 types de Kanji Screen différents.




Superbes machines de créations “multimédia”, le Panasonic FS-A1 ST et le Panasonic FS-A1 GT sont un succès au pays du soleil levant. Pourtant, la firme nippone novatrice a fait quelques erreurs qui seront fatales à l'avenir du MSX. En effet, en refusant d'exporter ses machines en dehors de l'archipel nippone, Panasonic a raté quelque chose... Les éditeurs tiers, souhaitant conquérir le marché mondial, ont été peu intéressés par ce merveilleux micro-ordinateur. Début 1993, ASCII annonce timidement la mort du standard MSX avec l'abandon de Panasonic ayant finalement donné son dernier coup de rein malgré l'existence d'une nouvelle machine : Panasonic FS-A1 XT. Intégrant une puce vidéo Yamaha V9990, ce micro-ordinateur n'a jamais vu le jour pour un défaut de rétro-compatibilité : erreur de programmation du V9990 ? Panasonic va ensuite se tourner du côté du marché des consoles de jeux vidéo en utilisant la puissance du V9990 de son joujou. En 1994, un Danois nommé Henrik Gilvad va concevoir une carte graphique utilisant la puce V9990 appelée GFX9000 qui sera vendue par Sunrise for MSX à la fin des années 90.




En 1994, de nombreux magasins nippons (et même français) proposent des fins de stock qui feront le bonheur de nombreux fans. On compte plus de 2000 jeux sur le standard MSX dont les sociétés les plus connues sont : Konami, Compile, MicroCabin, HAL Laboratory, Namco, Hudson Soft, etc. Le nombre de hits qui marqueront au fer rouge l’histoire du jeu vidéo sont nombreux : Antarctic Adventure, Aleste, Bomberman, Gradius, Hyper Olympic, Metal Gear, Parodius, Salamander, Vampire Killer, Ys, Xanadu, etc. De plus, des centaines de programmes rendent au standard MSX ses lettres de noblesse : c'est un véritable micro-ordinateur, pas une simple console de jeux. De nos jours, l’acquisition d’un MSX turbo R est l’aboutissement d’un rêve chez tout passionné de MSX. Il devient cependant de plus en plus rare et onéreux de s'offrir ce bijou, surtout en bon état. Très peu de programmes profitent pleinement de ses capacités : 2021 Snooky, Daisenryaku II, F-Nano 2, Fray, Illusion City, Moon Light Saga, PaRaDream, Princess Maker, Ranma 1/2, Seed of Dragon, Sonyc, etc. Par exemple, Ranma 1/2 est un digital comics proposant des graphismes supérieurs au jeu de combat sur Super Famicom, sortie la même année...




Dès 1995, les MSXiens vont se sentir lâchés par les différents éditeurs de jeux/programmes. Afin de ne pas laisser mourir leur passion, ils vont se rassembler en “clubs” un peu partout dans le monde. Ces rassemblements ont permis de continuer l'importation de programmes en Europe après 1995. De plus, des passionnées ont continué à créer et à développer des nombreux jeux pour notre micro-ordinateur 8 bits préféré avec aujourd'hui une tonne de Homebrew/Dôjinshi (jeux amateurs). Bref, vous l'aurez compris, le standard MSX ne sait pas arrêter pour certains, il continue à avoir une place particulière dans leur vie de tous les jours, sûrement “ad vitam” !

Astuces pour clavier QWERTY


Afin de pouvoir réaliser vos textes sans problème, voici un bref rappel des touches et combinaisons de touches à connaître pour pouvoir utiliser un clavier QWERTY à la sauce française. Globalement, vous allez devoir apprendre à combiner les touches Code, Graph, Shift et Kanji avec d'autres. Par exemple, pour obtenir un é vous devez appuyer simultanément sur la touche GRAPH et la touche + de votre clavier. De la même manière, pour obtenir un è vous devez appuyer simultanément sur la touche SHIFT et la touche 5 de votre clavier mais en ayant activé la touche. A vous de jouer pour trouver la suite...

Obtenir un clavier AZERTY


Pour convertir le clavier en AZERTY, il faut intercepter le vecteur de lecture du clavier à l'adresse Ofdcch quand ce vecteur vous donne la main le registre c contient le numéro de la ligne numérotée de 0 à 8 de la touche enfoncée multiplié par 8 + le numéro de la colonne numérotée de 0 à 7 de cette touche.

10 REM CE PROGRAMME MODIFIE LE CLAVIER EN AZERTY

20 CLEAR 200, &HF000

30 AD=&HFDCC; rem vecteur du clavier

40 POKE AD+1,0; rem partie basse de F000H

50 POKE AD+2,&HF0; rem partie haute de F000H

60 FOR I=&HF000 TO &HF02B

70 READ A$

80 POKE I, VAL("&H"+A$)

90 NEXT I

100 DATA 79,FE,16,20,03,0E,26,C9,FE,26,20,03,0E,16,C9,FE

110 DATA 2C,20,03,0E,2F,C9,FE,2F,20,03,0E,2C,C9,FE,22,20

120 DATA 03,0E,0F,C9,FE,0F,20,03,3E,22,4F,C9

130 POKE AD,&HC3;rem installation du JP




Dernière mise à jour le 08-02-2009.
Rédacteurs :
Philippe Dubois
penguin

Spécifications techniques      (Récupérer ces informations pour votre site personnel ?)
ConstructeurStandard ()
MicroprocesseurZilog Z80A (8 bits) à 3.579 MHz (8 bits)
RISC R800 (DAR800-X0G) à 28,636 MHz (16 bits)
Co-Processeur de jonction S1990 (DAS1990-X0G)
Mémoire vive (RAM)256 à 512 Ko de RAM (extensible à 4 Mo)
Mémoire morte (ROM)1536 à 2048 Ko de ROM
Affichage texteScreen 0 : 40×24 en 2 couleurs ou 80×24 en 4 couleurs sur 512
Screen 1 : 32×24 en 16 couleurs ~ 8 caractères
Capacités graphiquesYamaha V9958 - 128 Ko de VRAM :
• Screen 10 : 256×212 ~ 12499 YJK couleurs
• Screen 11 : 256×212 ~ 12499 YJK couleurs
• Screen 12 : 256×212 ~ 19268 YJK couleurs
Capacités sonoresPSG compatible AY-3-8910 autorisant 3 voix sur 8 octaves
MSX-MUSIC compatible Yamaha YM2413 autorisant un son FM sur 9 canaux
Synthétiseur PCM 8 bits incluant un microphone interne en façade
Clavier92 touches QWERTY avec pavé numérique
Interfaces2 ports cartouches (50-pins) dont un à l'arrière
1 FDD intégré de 2DD (720 Ko) avec contrôleur Toshiba TC8566AF
1 port imprimante de type centronics (14-pins DIN)
2 connecteurs joystick au format Atari (9-pins DIN)
1 sortie vidéo RGB (8-pins DIN)
1 sortie vidéo composite   (Panasonic FS-A1 ST)
1 sortie vidéo S-VHS
1 sortie vidéo RF
1 sortie/entrée MIDI   (Panasonic FS-A1 GT)
1 sortie audio RCA   (Panasonic FS-A1 ST)
1 entrée audio pour microphone externe
1 horloge interne (LR6 x2)
1 Ren-Sha Turbo (tir automatique à vitesse ajustable)
PériphériquesSouris
Modem
Imprimante
Scanner à main
Robot
LogicielsMSX-DOS 2.3x
Dimensions425 mm × 292 mm × 89 mm
Poids3,4 Kg
Mise en venteJapon - Dès 1990
Prix4990 FF (environ 917 euros de maintenant : table de conversion INSEE 2001)





 
Chercher dans les collectionsPoster un message