Logo de l'association MO5.COM ARCHIVES !
Cliquez ici pour accéder au nouveau site !
Connexion / S'inscrire
 Association MO5.COM pour la préservation du patrimoine informatique et vidéo-ludique

 Musée des Machines : Ordinateur : Le Memotech MTX 512
 
Sur le nouveau site
 
Musées en ligne
 
Communauté
 
Pour nostalgiques
 
Ordinateur : Le Memotech MTX 512 - 7903 visites
Cliquez pour agrandir !
Informations
Cote de rareté (28 votes / fiable)
Impossible à trouver (Très rare)


Très rare
 92,86 %
Rare
 3,57 %
Normal
 3,57 %
Commun
 0,00 %
Très commun
 0,00 %

Donnez votre avis !
Voter
Cote de prix (5 votes / peu fiable)
Prix conseillé : 101 Euros.


75 E101 E150 E
Donnez votre avis !
Votre prix (Euros) :Voter

 

Memotech est une firme anglaise bien connue au début des années 80 pour ses réalisations en matière d'accessoires ou extensions informatiques, comme par exemple ses cartes mémoires et claviers mécaniques pour le ZX81. C'est début 1984 que la société décida de se lancer à son tour sur le marché florissant des ordinateurs 8 bits avec ces très belles réalisations que sont les MTX 500 et MTX 512.

Le MTX 512 est un magnifique ordinateur d'un design très pur, conçut dans un boîtier en aluminium brossé noir du plus bel effet. C'est même une machine assez originale avec des prétentions semi-professionnelles, la société visant à placer son ordinateur auprès des entreprises du fait de la possibilité pour cet appareil d'exploiter ( avec le lecteur de disquettes ) les programmes sous CP/M tel que Wordstar ou Supercalc, les fameux traitement de texte et tableur de l'époque.

C'est donc une machine haut de gamme, mais chère, avec un excellent clavier mécanique, un pavé numérique et 8 touches de fonction. L'appareil est architecturé autour d'un processeur ZX80 cadencé à 4 MHz et dispose de 64 Ko de mémoire ( entièrement disponible sur le 512 et limité à 32 Ko sur le 500 ). Cette mémoire peut aussi être étendur à 512 Ko. L'affichage quant à lui dispose de 16 Ko de mémoire spécifique et offre 24 lignes en 40 colonnes ( 80 colonnes avec carte spéciale ) en mode texte, et 256 x 192 pixels en 16 couleurs + 32 sprites. La sortie video se fait sur téléviseur en UHF Pal ou sur un moniteur.

Côté interface on dispose à l'arrière du boîtier d'un connecteur Centronics, de 2 prises de jeu au standard Atari, de deux connecteurs pour magnéto cassette ( Ear et Mic ), d'un connecteur type BNC pour moniteur vidéo, d'une price type RCA pour sortie Hi-Fi et d'une sortie video composite UHF. Sur le flanc gauche on remarque aussi une ouverture avec un accès bus directement sur la carte-mère.

En revanche en matière de sauvegarde de masse, c'est là où le tableau s'assombrit quelque peu. Memotech n'offre en effet que deux possibilités, soit un classique magnétophoe à cassette, en séquenciel donc et avec les problèmes de fiabilité de sauvegarde qu'on connaît bien de ce procédé, soit via un imposant module externe baptisé FDX comportant un double lecteur de disquettes 5" 1/4 qui serait la solution parfaite bien entendu si son prix prohibitif ( 14000 F en 1984, presque 3 fois le prix du 512 ) n'avait pas découragé la majorité des intéressés, et notamment les professionnels à qui il s'adressait surtout pour l'utilisation de Wordstar, DBase II ou Supercalc.

En revanche Memotech avait pourvu son ordinateur de fonctionnalités logicielles très intéressantes et apte à faire le bonheur des programmeurs de tout poil. Par exemple l'écran peut être défini jusqu'à 8 fenêtres différentes ( un pré-Windows ? ) permettant par exemple d'étiter un listing de programme dans l'une et de le voir tourner dans une autre. Un nouveau language baptisé le Noddy comportant seulement 11 instructions se chargeant de la gestion de ces fenêtres et écrans texte. Le système possède aussi un assembleur-désassembleur incorporé pour travailler directement en langage machine.

Fort de ces 2 premières expériences Memotech produira quelques mois plus tard une nouvelle machine corrigeant une partie des manques constatés ( RS-232C ) et avec 128 Ko de mémoire, le RS128, machine qui n'a connu qu'une diffusion très limitée. Il semble que la société a aussi étudié la possibilité d'intégrer un simple drive dans le même boîtier mais légèrement allongé, mais ceci n'étant resté qu'à l'état de projet avec seulement quelques prototypes en circulation.

En conclusion :

Points Forts :
- L'élégance et la solidité de la machine
- Les différents langages incorporés ( Basic, assembleur )
- Les 8 fenêtres écran paramétrables
- Les 32 sprites disponibles

Points Négatifs :
- L'absence de sortie RS-232C ( interface en option )
- Le prix prohibitif du double lecteur externe
-



Dernière mise à jour le 24-05-2015.
Rédacteurs :
Philippe Dubois
Chipset

Spécifications techniques      (Récupérer ces informations pour votre site personnel ?)
ConstructeurMemotech (Etats-Unis)
MicroprocesseurZilog Z80A (8 bits) à 4 MHz
Mémoire vive (RAM)64 Ko
16 Ko Video RAM extensibles à 32 Ko
Mémoire morte (ROM)24 Ko
Affichage texte40 x 24
80 x 24 avec extension
Capacités graphiques256 x 192 (puce TMS 9928) en 16 couleurs
32 sprites monochromes
Capacités sonores3 voies + 1 voie de bruit
ClavierMécanique, 79 touches avec pavé numérique et 8 touches de fonction
InterfacesMoniteur (BNC)
Hi-FI (RCA)
Alim (Din)
TV (UHF Pal)
Imprimante (// Centronics)
Cassette : Mic + Ear
Joystick L + R (Type Atari)
Port Bus latéral pour extensions
PériphériquesRS232 (879 F)
Double unité de disquettes "FDX" de 320 Ko (14000 F)
LogicielsBasic
Noddy
Assembleur
CP/M
Dimensions488 x 202 x 56 mm
Poids2730 g
Mise en ventemai 1984
Prix4595 F. (environ 1041 euros de maintenant : table de conversion INSEE 2001)





 
Chercher dans les collectionsPoster un message