Logo de l'association MO5.COM ARCHIVES !
Cliquez ici pour accéder au nouveau site !
Connexion / S'inscrire
 Association MO5.COM pour la préservation du patrimoine informatique et vidéo-ludique

 Musée des Machines : Ordinateur : Le Panasonic Senior Partner
 
Sur le nouveau site
 
Musées en ligne
 
Communauté
 
Pour nostalgiques
 
Ordinateur : Le Panasonic Senior Partner - 6182 visites
Cliquez pour agrandir !
Informations
Cote de rareté (11 votes / peu fiable)
Impossible à trouver (Très rare)


Très rare
 90,91 %
Rare
 0,00 %
Normal
 0,00 %
Commun
 9,09 %
Très commun
 0,00 %

Donnez votre avis !
Voter
Cote de prix (8 votes / peu fiable)
Prix conseillé : 108 Euros.


3 E108 E200 E
Donnez votre avis !
Votre prix (Euros) :Voter
 

 

    Pour une compagnie qui était censée alors être en avance sur son temps, Panasonic semble être légèrement en retard avec son ordinateur portatif compatible IBM PC, le Senior Partner. Si Panasomic avait présenté cette machine un à deux ans plus tôt, en concurrence avec les Compaq et autre portables compatibles PC, les qualités de l'appareil, la force de vente de la compagnie, et la réputation de la marque lui auraient valu un franc succès. Néanmoins le Senior Partner passe pour être le premier portable (disons plutôt transportable) compatible PC produit par une firme japonaise. Cet appareil est un tout-en-un d'apparence massive et surtout terriblement lourd. Son poids dépasse en effet les 15 kg ! Fort heureusement le boîtier est pourvu d'une robuste poignée matelassée pour son transport.

 

 

Son clavier est quasiment en tout point similaire à celui des IBM, sans LED d'indication pour le verrouilage majuscule ou le verrouillage numérique. Contrairement à l'UC très lourde, le clavier est étonnamment léger, et semble quelque peu fragile et moins solide qu'il ne devrait être. Une barre métallique sert au maintient du clavier sur l'UC en position refermé, et d'autre part sert à réhausser l'avant de l'ordinateur, pour une frappe plus confortable.
Tout comme les Osborne OCC-1 et 2 de la même génération ou même les Commodore SX-64, le clavier vient se clipser sur la partie frontale de l'UC de manière à refermer le boîtier tout en protégeant l'écran et les lecteurs.

Un dispositif astucieux permet de relier le clavier à l'unité centrale : le câble de connection est à l'intérieur de l'unité centrale. Il suffit de faire sauter un capuchon en plastique, puis on tire le cordon extensible et on le connecte au clavier. Une fois fait, le câble peu se rétracter de nouveau dans l'unité centrale et parfaitement bien rangé

Vidéo : En matière d'affichage l'écran de 9" vert intégré a une résolution de texte de 80 x 25 caractères et une résolution graphique de 640 x 200 Pixel en monochrome et de 320 x 200 Pixel en couleurs. Le jeu de caractères intégré respecte la norme 256 caractères du PC d'IBM, y compris les caractères standard ASCII (lettres, nombres, et symboles), les symboles étrangers et scientifiques, et les caractères graphiques.

La définition d'image aurait pu être un peu plus pointu. Malheureusement, les caractères ont plutôt un tracé haché. Ceci peut être gênant après quelques heures passées sur la machine. Plus désagréable encore, en faisant défiler l'affichage vers le haut ou vers le bas, l'écran s'éteint alors durant quelques fractions de secondes.

Les graphiques sont heureusement bien mieux que le texte. Les jeux électroniques et les programmes commerciaux utilisant des graphiques fonctionnent sans accroc, montrant des formes et des objets bien définis.


Unité Centrale : Comme beaucoup d'autres compatibles de IBM PC, le Senior Partner est basé sur le microprocesseur 16 bits Intel 8088 fonctionnant à 4,77 MHz. L'ordinateur a une mémoire RAM de 128 Ko extensible à 512 Ko et une ROM de 16 Ko. Il est commercialisé avec un ou deux lecteur 5" 1/4 double face, double densité et de 360 Ko. Le plus évolué des modèle, le "Super Senior Partner" est équipé d'un seul lecteur de disquette et d'un disque dur de 10 Mb.

Les lecteurs de disquette sont un peu bruyant mais fonctionnent sans problème. Intelligemment, Panasonic a placé les grandes lettres A et B sous les lecteurs afin d'éviter toute confusion.

L'appareil a quand même quelques atouts sous le capot malgré son poids puisque, petit détail qui fait la différence, il dispose d'une imprimante thermique intégrée. Cette dernière est au format 8.5" et accepte les éditions en 80 ou 132 cols. Son taux de transfert est de 55cps.

A l'arrière du boîtier, un panneau cache les interfaces. Derrière ce panneau on trouve un port série de RS-232c, un port parallèle Centronics, et une interface vidéo RVB. En outre on trouve également la prise d'alimentation secteur, un compartiment pour le cordon de secteur, le cordon lui-même, un contrôle de luminosité pour l'affichage, une ouverture sur un slot d'extension, et le commutateur à bascule "Marche/Arrêt".


Connectique : Le Senior Partner utilise un connecteur parallèle différent que celui de l'IBM PC. Au lieu d'un connecteur à broches IBM DB-25 pour le port parallèle, le Senior Partner utilise un connecteur parallèle Centronics.

L'ordinateur accepte seulement deux cartes d'extension optionnelles. La mise en place ce ces cartes dans l'ordinateur n'est pas très simple; il faut enlever d'abord l'imprimante puis démonter le capot externe de l'unité centrale. Un cache de fente arrière peut être enlevée pour accéder aux interfaces des cartes comme sur les boîtier IBM.

Logiciels : Le Senior Partner était livré initialement avec MSDOS 2.11, Microsoft GW-Basic, WORDSTAR, VisiCalc, PFS:File, PFS:Graph, et PFS:Report. A l'évidence tout ce qu'il fallait pour un businesman.

La compatibilité avec les logiciels PC d'IBM est une autre affaire. Le Senior Partner ne pouvait pas exploiter Lotus 1-2-3, le vrai logiciel repère de compatibilité de PC. Cependant, la version 1A de Lotus 1-2-3 pouvait fonctionner sous MSDOS 2.11 sur le Senior Partner. De plus la majorité de logiciels courants pour compatibles PC comme pour les affaires, l'éducation, et les
divertissement fonctionnent sans accroc.


Cet ordinateur se décline en différentes versions, avec un ou deux lecteurs de disquettes, ou avec un HD
La version de base 1 seul lecteur (de la photo) porte la référence : RL-H7000W


Vue arrière, trappe ouverte
( notez le logement pour le cordon secteur et le petit ventilo )


Source : inspiré d'un article de Russ Lockwood paru dans Creative Computing en 1984



Dernière mise à jour le 31-05-2015.
Rédacteurs :
Philippe Dubois
Chipset

Spécifications techniques      (Récupérer ces informations pour votre site personnel ?)
ConstructeurPanasonic (Japon)
MicroprocesseurIntel 8088 (16 bits) à 4,77 Mhz
Mémoire vive (RAM)128 Ko extensible à 512 Ko
Mémoire morte (ROM)16 Ko
Affichage texte25 lignes de 80 caractères
Capacités graphiquesMode CGA (monochrome) = 640 * 200 pixels en 4 couleurs
CGA couleur via un moniteur externe
Capacités sonoresHP intégré
ClavierMécanique qwerty détachable
InterfacesImprimante (//)
Série
Sortie Vidéo CGA
Bus
PériphériquesMoniteur externe
LogicielsOs : MS-DOS version 2.0A
et Basica version 2.0

Totalement compatible PC et permet donc d'utiliser les principaux softs pro de l'époque, tel Wordstar ou Visicalc.
Dimensions500 x 350 x 220 mm
Poids15.5 Kg
Mise en venteNovembre 1983
Prix20390 F. (environ 4958 euros de maintenant : table de conversion INSEE 2001)





 
Chercher dans les collectionsPoster un message