Logo de l'association MO5.COM ARCHIVES !
Cliquez ici pour accéder au nouveau site !
Connexion / S'inscrire
 Association MO5.COM pour la préservation du patrimoine informatique et vidéo-ludique

 Communauté > Articles
 
Sur le nouveau site
 
Musées en ligne
 
Communauté
 
Pour nostalgiques
 
Devenir un geek
Par TME - Crée le 09/10/2009 - Dernière modification le 09/10/2009

Dans le fond, vous savez que vous avez toujours été geek-friendly ; dans la cour de récré vous éprouviez une secrète sympathie pour le petit groupe de binoclards en chemisette qui passaient leur temps le nez sur leurs calculatrices graphiques, une paire de stylos dans la poche, jamais invités aux fêtes organisées par les caïds de la classe. Vous sentiez, non sans en concevoir un certain trouble, qu'il ne vous faudrait pas grand chose pour vous retrouver à leurs côtés, consacrer vos soirées à la programmation d'un remake de Super Mario Bros sur votre micro-ordinateur, lire tout Wikipédia, discuter sans fin des points forts de VI par rapport à EMACS ou regarder des démos sur votre Amiga 600, mais vous n'avez jamais franchi le cap, trop inquiet de préserver la relation avec votre charmante copine du moment. Et vous n'aviez pas forcément tort, seulement voilà, aujourd'hui vous êtes marié, les enfants sont faits (ou presque) et votre vie professionnelle est sur les rails, les soirées télé/DVD/resto ne suffisent plus à tromper l'ennui, vous aspirez à quelque chose de nouveau, vous avez besoin de changement. Pourquoi attendre la retraite pour vous lancer ? Devenez un geek dès maintenant !

L'investissement initial est modeste : un ordinateur ordinaire et une connexion Internet suffisent. Vous pouvez même revendre la télé, la chaîne hi-fi et le lecteur de DVD pour amortir le coût et gagner de la place, ils ne vous serviront plus. Car être un geek, c'est avant tout laisser tomber l'industrie du divertissement de masse, dire adieu aux prime-times des grandes chaînes, cesser de regarder le 20h, ne plus aimer quelque chose "parce que tout le monde l'aime". En un mot : devenir intellectuellement autonome. Si vous ne le pouvez ou ne le voulez pas, alors laissez tomber. Après tout, peut-être ne perdez-vous rien, ou peut-être que si - ce qui est sûr cependant, c'est que vous pourrez y revenir quand bon vous semblera.

Bref, après une matinée passée à faire les magasins pour trouver la meilleure affaire, vous voilà équipé pour la grande aventure, votre PC (ou votre Mac) est allumé et prêt à partir, le clavier et la souris n'attendent plus que vous. Que faire ? Allez vous créer un compte sur MO5.COM, vous aurez accès à une gigantesque base de données remplie d'informations et de photos sur les micro-ordinateurs, les consoles et les jeux du monde entier, à un forum de discussion et même à des enchères gratuites. Une fois votre inscription confirmée, vous serez en contact avec la plus importante association de geeks francophones, vous pourrez poser vos questions et participer à des salons ou des expositions exceptionnels. Allez aussi visiter SILICIUM.ORG et le forum RGC (http://www.yaronet.com/forum.php?s=172). C'est bon ? Alors considérez que vous avez désormais votre carte de membre.

Niveau musique, vous avez le choix : B.O. de films cultes ou de jeux, J-Pop, chiptune, métal, jazz, classique, en fait tous les styles habituels plus quelques apports de la geek culture. Parmi ceux-ci, la chiptune est sans doute le plus déroutant dans le sens où il s'agit de musique électronique au sens strict du terme. Peut-être est-ce difficile à apprécier si on n'a pas été élevé à la Game Boy, mais franchement, qui n'a pas eu de Game Boy ? Quoi qu'il en soit, quelques injections quotidiennes de KOHINA (http://www.kohina.com) devraient régler ce détail.
 
Pour les films, c'est simple : Blade Runner, Alien, Rocky Horror Picture Show, La Montagne Sacrée, Le Grand Détournement, Tron, Wargames, Terminator, Logan's Run, Histoires de Fantômes Chinois, Fear and Loathing In Las Vegas, Pulp Fiction, tout David Lynch, Predator, Legend, Conan le Barbare, les références sont innombrables. Si vous voulez creuser encore un peu, tournez-vous du côté des animés japonais et quelques dessins animés des 80's : Love Hina, Dragon Ball, Dr Slump, Astroboy, Jayce et les Conquérants de la Lumière, Ulysse 31, City Hunter, Cobra, Galaxy Express, Goldorak, ici aussi l'offre est pléthorique. Tâchez de connaître ces titres, ils constituent la base culturelle minimale du geek, mais surtout, effectuez vos propres recherches afin de trouver par vous-même ce qui vous plaît. Aborder les jeux vidéos serait pure folie, le nombre de références dans ce domaine dépassant complètement l'imagination. Le mieux à faire est de lire tranquillement les tests disponibles sur MO5.COM, EMUNOVA.NET et ARTOFWAR.FREE.FR. Vous verrez, ce n'est pas le choix qui manque !

Pas envie de jouer aux jeux vidéos, allergique à la chiptune ou gavé de films ? Pas de problème, rendez-vous dans une boutique estampillée Games Workshop et demandez une démonstration de Warhammer 40000, c'est tout bonnement parfait pour passer de bons moments entre amis. Si les jeux de plateaux ne sont pas votre tasse de thé, pourquoi ne pas essayer le jeu de rôles ? Et quid des jeux de cartes ? Facilement accessibles, ils ciblent généralement un public large : aucun problème pour jouer à Munchkin en famille par exemple, les règles sont simples et tout le monde s'amusera. Les meilleurs endroits pour pratiquer : au cours d'un pique-nique dans un coin tranquille, sur les quais de Seine, dans un pub ou autour d'une table à la fin d'un repas. Qu'on se comprenne : pas question d'ériger le jeu en mode de vie, il s'agit plutôt d'entretenir une relation décomplexée avec les activités ludiques. Vous prenez plaisir à jouer le rôle d'un journaliste à la recherche de preuves de l'existence de Cthulhu en plein cœur des années 20 ? Vous adorez jouer à Kirby sur cette bonne vieille NES ? Vous trouverez des gens pour prendre ça de haut et vous expliquer que quand on est adulte on ne joue pas ; à ceux-là prenez soin de rappeler le caractère parfaitement horizontal de la hiérarchie des loisirs : on n'est pas plus bête avec une manette de jeu entre les mains qu'avec une télécommande de lecteur Blu-Ray. Pour ce qui est des snobs à bouquins qui prendront plaisir à vous jeter la Culture à la figure, idem : la lecture de leurs livres fait également partie de la galaxie des activités compensatoires. En un mot, clouez intelligemment le bec aux terroristes de la pensée et n'oubliez pas : tout ce qui ne rapporte pas de salaire rentre dans la catégorie des hobbies.

D'ailleurs, en parlant de culture, vous allez pas mal en manger au cours de votre nouvelle vie en qualité de geek : Wikipédia deviendra votre bookmark de chevet et votre bibliothèque personnelle se remplira de merveilleux ouvrages. Le Seigneur des Anneaux, La Trilogie de l'Elfe Noir, Les Fourmis, un recueil de nouvelles écrites par H.P. Lovecraft, des biographies, des essais (Finkielkraut, Bruckner, Onfray, Deleuze, Foucault, etc) et une rangée de mangas (dont Akira bien sûr), vous constaterez avec plaisir que le roman de plage ou le pensum verbeux ne sont pas les horizons indépassables du livre, bien au contraire.

Bon, si après avoir essayé tout cela vous n'êtes pas un geek, ce n'est pas grave : on vit très bien sans cette étiquette et ce qui compte, c'est que vous ayez appris des choses au passage.
 
En discuter dans les ForumsTous les articles