Logo de l'association MO5.COM ARCHIVES !
Cliquez ici pour accéder au nouveau site !
Connexion / S'inscrire
 Association MO5.COM pour la préservation du patrimoine informatique et vidéo-ludique

 Musée des Machines : Ordinateur : Le Commodore Amiga 1200
 
Sur le nouveau site
 
Musées en ligne
 
Communauté
 
Pour nostalgiques
 
Ordinateur : Le Commodore Amiga 1200 - 22519 visites
Cliquez pour agrandir !
Informations
Cote de rareté (429 votes / très fiable)
Assez simple à trouver (Normal)


Très rare
 1,63 %
Rare
 14,45 %
Normal
 74,83 %
Commun
 7,93 %
Très commun
 1,17 %

Donnez votre avis !
Voter
Cote de prix (81 votes / très fiable)
Prix conseillé : 90 Euros.


20 E90 E200 E
Donnez votre avis !
Votre prix (Euros) :Voter
L'Amiga 1200 reprend la forme compacte des Amiga 600 tout en ajoutant un clavier numérique faisant décidemment plus sérieux. Le 1200 est architecturé en 32 bits grâce notamment à l'emploi du 680EC20 de chez Motorola, une version plus économique du 68020 ne pouvant adresser que 8Mo, cadencé à 14.32 MHz.

Le graphisme

Le nouveau chipset graphique AGA fut nettement amélioré par rapport au précédent chipset OCS/ECS! Il est désormais composé de 2 nouveaux coprocesseurs: Lisa (video, remplace Denise) et Alice (mémoire et animation, remplace Agnus).

 L'équivalent de l'ancien mode HAM des Amiga atteint maintenant 752x512 points en 262144 couleurs simultanées sur 16,7 millions disponibles (mode HAM8)!
Un mode vidéo déjà présent sur l'A600, nommé "Productivity", permet de connecteur un moniteur VGA ou multisync, et ainsi de profiter de la haute résolution sans scintillement (entrelacement). Dommage que pour les anciennes applicatins ou pour les jeux, ce mode soit impossible, et oblige le possesseur de moniteur VGA à commuter son Amiga sur un moniteur RGB standard.


Le son

Malheureusement, les caractéristiques sonores restent inchangées: le 1200 utilise toujours Paula, le vieillissant synthétiseur sonore PCM sur 4 voies, utilisé depuis l'Amiga 1000. Pourquoi ne pas en avoir ajouter 4 de plus? On pourrait se le demander, surtout vu le prix du circuit à cette époque, largement rentabilisé.


Les extensions

Tout comme le 600, le 1200 peut recevoir en interne un disque dur IDE au format 2.5" (format PC portable). On peut tout à fait, en bricolant, installer un disque dur IDE 3.5" standard dans son Amiga 1200 (cela passe juste!!), et même installer sur le même port IDE un CD ROM ATAPI, qui lui restera externe évidemment.

La RAM de l'A1200  peut facilement être étendue. En effet, la trappe située sous l'Amiga 1200 cache un connecteur d'extension bus CPU, permettant de rajouter de la mémoire ou d'installer une carte accélératrice (muni de 68030, 68040, 68060 et PowerPC!). Dans ces cas de figure, il était impératif de changer l'alimentation, trop faible pour alimenter ce surplus de puissance!
Une critique concernant la mémoire. Il est dommage (une fois de plus) que Commodore ait fait l'impasse sur l'installation d'un petit peu de "Fast RAM" dans l'Amiga 1200. Cela aurait pu permettre un bon gain en performances, surtout avec des résolutions vidéo lourdes (le Workbench en 256 couleurs enst vraiment trop lent sans mémoire Fast).

Un port PCMCIA 16 bits est présent sur le coté, tout comme sur le 600. Cette extension ne sera que peu utilisée par quelques interfaces SCSI externes pour la connexion d'un lecteur/graveur de CDROM par exemple.


Grâce à l'apport de puissance dû au changement du microprocesseur, à de la mémoire rapide et un chipset graphique amélioré le tout en 32 bits, le 1200 représente un excellent choix quant à un ordinateur familial puissant et ergonomique. Malgré le faible nombre de jeux qui furent développés pour cette machine, les DemoMakers en ont prouvés une fois encore les grandes qualités.

Il est important de signaler qu'une version bridée du 1200 sans clavier et dont le lecteur de disquettes fut remplacé par un lecteur de CDROM fut dénommée CD32 et voulut concurrencer les 3DO et les consoles 16 bits de l'époque. Et bien que doté d'une interface permettant de tranformer la CD32 en lecteur de CDV (CD Vidéo, en MPEG1), celle-ci ne rencontra pas le succès.


Pour :
- Un microprocesseur un peu plus musclé
- Architecture entièrement en 32 bits
- 2 Mo de mémoire vive "chip" de série
- La possibilité d'ajouter un disque dur IDE
- De meilleures capacités graphiques
- Le nombre impressionnant de modes vidéo

Contre :
- Pas de changement coté son
- Le lecteur de CD s'est trop fait désiré
- Le disque dur n'était pas de série
- Pas de mémoire "fast" de série, ayant pu booster le CPU
- L'alimentation externe trop faible
- Pas de composant Chunky to Planar (Akiko équipant la CD32), ayant permis des conversions faciles de jeux PC et la création de jeux 3D
- Pas de scan doubler intégré: besoin d'un moniteur multisynchrone pour passer du mode standard au mode "productivity" (VGA)


Dernière mise à jour le 08-11-2006.
Rédacteurs :
Philippe Dubois
HarikenRed

Spécifications techniques      (Récupérer ces informations pour votre site personnel ?)
ConstructeurCommodore (Etats-Unis)
MicroprocesseurMotorola 68EC020 (32 bits) à 14.32 MHz
Mémoire vive (RAM)2 Mo de mémoire "Chip" (utilisable directement par le circuit video)
Mémoire "Fast" extensible jusqu'à 8 Mo (voire plus avec carte accélératrice)
Mémoire morte (ROM)512 Ko (Kickstart 3.0)
Affichage texteJusqu'à 132x50 caractères, redéfinissable
Capacités graphiquesChipset graphique AGA compatible avec les anciens modes graphiques Amiga.
Résolutions de 320×200 à 1280×512 en 256 couleurs ou 262144 couleurs (HAM-8) parmi 16.7 millions, sur moniteur RGB.
Mode vidéo "Productivity": VGA 640x480 en 256 ou 262144 couleurs, non entrelacé sur moniteur VGA ou multisync.
Capacités sonores4 voies PCM 8 bit en DMA, 9 octaves
Echantillonage 28kHz max. (mode PAL) ou 56kHz (mode Productivity)
Filtre passe bas commutable par soft
ClavierAZERTY 96 touches avec pavé numérique et touches de fonctions
InterfacesPéritel ou moniteur RVB (moniteur VGA par adaptateur)
Video composite PAL couleur
Modulateur RF
Audio stéréo
Port PCMCIA 16 bits, type II
2 Joysticks/souris
Lecteur de disquettes externe
Modem (série)
Parallèle bidirectionnel
Bus d'extension interne CPU/mémoire (trappe inférieure)
Port horloge interne, souvent utilisé pour les cartes son (!)
PériphériquesLecteur de disquettes 3.5" double densité (880Ko formaté) intégré
Lecteurs de disquettes 3.5" et 5.25" externes
Disque dur intégré 2.5" IDE en option
Souris 2 boutons
Modems
Imprimantes à jet d'encre/laser (centronics)
Scanner
Genlock
Digitaliseurs vidéo
Digitaliseurs audio
Interfaces SCSI internes ou externes (sur port PCMCIA)
Cartes accélératrices (jusqu'au PowerPC 603!)
LogicielsAmigaOS 3.0-3.1 avec son Workbench
Jeux et programmes semi-professionnels
Dimensions3.6kg
Poids(L x l x h): 70 x 490 x 250 mm
Mise en vente 1992
Prix3490 F. (environ 607 euros de maintenant : table de conversion INSEE 2001)


1 Article attaché
Exposition : Louvres Multimédia, du 16 au 17 Avril 2005



6 commentaires sur cette fiche
SujetAuteur
 
Re:Amiga 1200 CLS2086
Le 20/05/2000 à 07:00:00.
 
Re:Amiga 1200 CLS2086
Le 20/06/2001 à 07:00:00.
 
Une machine divine ! dlfrsilver.
Le 25/01/2007 à 18:18:41.
 
Le port PCMCIA qui roxx !! RaHoW
Le 25/07/2008 à 16:36:30.
 
AMIGA 1200 atari.
Le 10/02/2009 à 16:26:19.
 
Et le disque dur externe ? Eren
Le 07/09/2010 à 17:36:34.
 
 
Chercher dans les collectionsPoster un message