Logo de l'association MO5.COM
Connexion / S'inscrire
 Association MO5.COM pour la préservation du patrimoine informatique et vidéo-ludique

 MO5.COM : Le Musée des Jeux Vidéo - Test de Oxphar sur Amstrad CPC
 
Sur le nouveau site
 
Musées en ligne
 
Communauté
 
Pour nostalgiques
 
 Revenir à l'acceuilOxphar2541 visites. 
EDITEUR
Ere Informatique
ANNEE DE SORTIE
1987
TYPE
Aventure
MACHINE
Amstrad CPC Qu'est ce donc ?
JOUEURS
GRAPHISMES ET ANIMATION
MUSIQUE ET BRUITAGES
INTERET ET JOUABILITE
NOTE GLOBALE
SUPPORT

Me revoilou avec un jeu d’aventure textuel bien sympa sorti sur Amstrad exclusivement, par Ere Informatique en 1987.
A savoir que le jeu était vendu avec 2 places gratuites pour un spectacle d’une troupe de théâtre nommée La Manicle, Le spectacle en question était justement… Oxphar !

GALERIE
>Cliquez sur les images pour les agrandir !




Il s’agira ici d’un parcours initiatique pour trouver la pierre de Savanah. Pour vous épauler (et vous lancer des piques) il y a Gal, une créature indéfinissable. Elle sera là pour vous donner des indices sur chaque écran.



Le jeu se joue au clavier (on est  sur Amstrad), on tape donc des instructions comme « prendre marteau » « soulève pavé » : un carré s’ouvre alors si on a tapé la bonne instruction et, ce qui est assez révolutionnaire pour l’époque, on sélectionne les objets à prendre à l’écran avec un curseur (histoire de remplacer la souris). L’ergonomie est donc très simple et c’est tant mieux.







Mais attention, ne vous risquez pas d’écrire des insultes car Gal va vous sanctionner illico, alors s’ensuivra une partie de casse-brique où il faudra détruire tous le cubes qui forment le mot « infamie ». Au début c’est rigolo mais à la longue c’est super pénible ! On n’a pas envi de recommencer l’expérience. Voilà comment apprendre les bonnes manières



Chaque objet trouvé a une utilisation unique, il faut juste savoir quand et où l’utiliser.







Chaque tableau a une énigme, il faut bien observer l’image et lire l’énoncé. L’ambiance générale est très étrange, on se balade d’écran en écran, chaque tableau n’a presque pas de correspondance avec celui d’à côté, certaines énigmes sont ardues mais rien d’impossible, on a l’impression d’être dans un rêve (ou un cauchemar). Le jeu est plus conçu pour les adultes/ado, c’est un jeu de réflexion avant tout.



Côté difficulté ça se tient, on ne peut pas mourir, on peut juste rester bloqué pendant des plombes dans un cul-de-sac. Personnellement j’avais réussi à finir le jeu mais je me souviens avoir peiné pendant des jours sur une énigme.







Au niveau de la réalisation les graphismes sont fins, merci Michel RHO, mais avec juste 4 couleurs (limitation de la machine). Le son est un peu le parent pauvre du jeu : quelques bruitages, une musique pendant le chargement et c’est tout.


CONCLUSION

Oxphar m’avait marqué à l’époque par son ambiance étrange, par son côté french touch, par son interface aussi. Un bon petit jeu qui vous plaira si vous avez aimé SRAM ou Orphée par exemple.


nemofox (C) 2012, MO5.COM

 1 commentaires sur cette fiche.Ajouter un commentaire ?
jérome j'adore ce jeu,je l'avais acheté en 1987. j'ai encore ce jeux en original avec les places du spectacle.