Logo de l'association MO5.COM ARCHIVES !
Cliquez ici pour accéder au nouveau site !
Connexion / S'inscrire
 Association MO5.COM pour la préservation du patrimoine informatique et vidéo-ludique

 Musée des Machines : Ordinateur portable : Le Sagem MTP 32
 
Sur le nouveau site
 
Musées en ligne
 
Communauté
 
Pour nostalgiques
 
Ordinateur portable : Le Sagem MTP 32 - 3461 visites
Cliquez pour agrandir !
Informations
Cote de rareté (2 votes / peu fiable)
Impossible à trouver (Très rare)


Très rare
 100,00 %
Rare
 0,00 %
Normal
 0,00 %
Commun
 0,00 %
Très commun
 0,00 %

Donnez votre avis !
Voter
Cote de prix (2 votes / peu fiable)
Prix conseillé : 95 Euros.


95 E
Votre prix (Euros) :Voter
 
Sagem est une entreprise française fondée en 1925 et connue depuis les années 70 pour la production de divers matériels électroniques tels que les téléscripteurs, télécopieurs, fax puis les téléphones et aussi pour quelques incursions dans le monde de la télévision et du numérique (décodeurs C+ et récepteurs TNT). Mais ce que nombre de personnes ignorent c'est que Sagem a également commercialisé des ordinateurs portables vers la fin des années 80 ...
 
En fait Sagem ne semble avoir diffusé que quelques rares machines, le MTP 16 et le MTP 32 (ici présenté) mais aussi le MTP 1550 utilisé par l'armée de l'air (aéronavale notamment ). Mais avant de poursuivre il convient de clarifier certaines choses, ces ordinateurs (très similaires extérieurement) ne sont pas issus  des bureaux d'étude de la firme française mais conçus et fabriqués aux USA par la firme GRID puis francisés et commercialisés sous licence dans l'hexagone par Sagem. Cette dernière n'a fait que mettre les machines aux normes françaises avec un clavier azerty et y apposer son logo par-dessus celui de GRID.
 
Autre détail qui mérite un petit correctif, on trouve quelques rares références à cet appareil sur le net et qui le désignent comme étant à la base un "GridCase 3", ce qui est une erreur. Le MTP 32 est en réalité un GridCase 1520 !
 
Maintenant quand on évoque GRID l'image qui vient immédiatement à l'esprit est celle d'une firme et de produits de haute technologie, avec en particulier des ordinateurs d'exception, d'une robustesse légendaire et d'une fiabilité hors du commun. Se rappeler que durant les années 80 et 90 GRID fournissait l'armée américaine où les portables étaient utilisés dans des conditions extrêmes notamment à bord des navires de guerre ou des sous-marins US. Mais mieux encore, dès 1983 la NASA elle-même embarquait ces mêmes portables dans les missions spatiales à bord des navettes, comme le "GRID Compass" (rebaptisé alors SPOC, pour Shuttle Portable Onboard Computer). C'est pas peu dire !
 
Mais pour en revenir à notre Sagem MTP 32, il s'agit comme précisé du GRID 1520, une machine conçue en 1986 et commercialisée aux Etats Unis entre 1987 et 1990. C'est un compatible PC XT doté d'un processeur 80286 cadencé à 12.5 MHz, avec 1Mo de ram et 1 Mo de mémoire vidéo.
 
En France ce portable apparait entre 1987 et 1988 et a essentiellement été diffusé au sein de certaines administrations, comme La Poste et sans doute aussi EDF. Très peu de particuliers purent se l'offrir, à cause de son coût. Il en fut de même outre Atlantique ou hors l'armée quelques services d'état l'intégrent, comme la Poste canadienne à titre d'exemple. (pour info le GridCase 1520 était vendu entre 3495$ et 4695$ aux USA suivant les versions)
 
Techniquement l'appareil se compose d'un boîtier tout noir mat et granité en alliage de magnésium qui en impose par son poids (env 6Kg) et sa robustesse. Tout ça respire la solidité. L'écran rabattable sur le clavier est un modèle plasma rouge (pour le modèle présenté, mais voir plus loin). Le flanc droit comporte les ouvertures et logements pour le disque dur interne et le lecteur 3" 1/2. Une petite trappe sur le haut du clavier ouvre sur un compartiment avec 2 slots pour recevoir 2 ROMs. On peut ainsi y installer des ROMs de 256 Ko ou des EPROMs de 128 Ko (28 ou 32 pattes).
 
Cliquez pour agrandir !
 
En outre si on prend le soin de démonter l'ordinateur pour voir ce qu'il a sous le capot on est frappé par l'assemblage très soigné des composants et l'indéniable soucis évident des concepteurs pour assurer une parfaite fiabilité. Un détail par exemple, les liaisons qui relient la carte-mère aux lecteurs ou à la carte-fille arrière (celle supportant les divers connecteurs), ces raccordements sont réalisés par des nappes doublées ! Chaque nappe fait une boucle fermée entre les deux connecteurs. On ne voit ça sur quasiment aucune autre machine ...
 
L'arrière de l'appareil est nettement plus fourni et avec tous les connecteurs indispensables, à savoir : 1 prise Din pour clavier externe, 1 prise RJ6 pour ligne téléphonique, 1 port série RS232C, 1 port Centronics, 1 connecteur pour une unité de sauvegarde externe, 1 sortie vidéo VGA et enfin un connecteur d'alimentation 16V continu. Noter néanmoins que l'ordinateur ne dispose pas de modem interne et que la prise téléphonique n'est là qu'en prévision d'un développement ultérieur en ce sens.
 
Cliquez pour agrandir !
 
Et en matière d'alimentation ce portable se distingue par ses différentes sources originales. L'arrière de l'appareil présente un logement d'environ 7cm de large sur près de 4cm de haut et 14cm de profondeur. A l'intérieur on peut y glisser au choix soit un bloc batterie, soit un transfo d'alimentation. Les deux ont strictement le même gabarit et les mêmes dimensions. Pour recharger la batterie il suffit de la mettre en place dans l'ordinateur et de la raccorder au transfo par un cordon (fourni) comportant 2 prises similaires à ses extrèmités. Le transfo comportant en effet à l'opposé de sa prise secteur une sortie pour branchement vers l'ordinateur. D'ailleurs on remarque à ce propos qu'il n'est pas nécessaire d'insérer le transfo à l'intérieur du Sagem si on l'alimente ainsi. Enfin dernière option possible, ce portable était également fourni avec un cordon allume-cigare pour une utilisation en voiture ou en bateau.
 
Cliquez pour agrandir !
 
Un autre accessoire optionnel nommé "Evolupack" se compose d'un bloc de batteries rechargeables et qui se fixe solidement sur le dessus du MTP 32 lui délivrant une plus grande autonomie (4 fois plus qu'avec la batterie de base).
 
Une poignée de transport rabattable est également présente à l'arrière et outre sa fonction première elle permet aussi de relever l'ordinateur pour améliorer son ergonomie et la frappe au clavier (tout comme sur d'autres portables, l'Apple 2c par exemple).
 
Le seul point faible à signaler pour les machines encore en circulation aujourd'hui concerne le circuit horloge RTC. En effet et comme sur bon nombre d'ordinateurs de cette génération la sauvegarde horloge et des paramètres bios est confiée à un circuit RTC (Real Time Clock) soudé sur la carte-mère et du type Dallas DS1287A. Ce composant possède sa propre pile noyée (moulée) dans le circuit et impossible à remplacer. Or quand l'ordinateur est resté au repos et inutilisé pendant quelques années ou seulement quelques mois, la pile se décharge irrémédiablement et l'ordinateur ne peut plus booter.
 
Cliquez pour agrandir !
Le manuel en français (présentation de l'appareil & utilisation de MS-DOS).
 
A l'origine et dans sa version française le MTP 32 était livré avec le Dos version 3.21 et disponible avec deux configurations possibles pour le processeur :
- le MTP 32-2 équipé d'un Intel 80C286
- le MTP 32-3 équipé d'un Intel 80C386
 
L'écran est aussi disponible en deux versions :
- écran LCD à rétro-éclairage  (avec bouton à glissière pour le réglage progressif du contraste)
- écran plasma 640 x 400 de 25cm de diagonale  (avec bouton à glissière à 2 positions pour choisir l'intensité lumineuse)
 
Les unités de sauvegarde sont les suivantes, soit :
- 2 lecteurs de disquettes 3" 1/2 double face, double densité ou double face, haute densité  (1.44 Mo ou 720 Ko)
- 1 floppy + 1 disque dur de 10 Mo
- 1 floppy + 1 disque dur de 20 Mo
- 1 disque dur de 40 Mo  (double hauteur)
 
Quant à la mémoire de base de 1Mo elle peut être étendue avec des modules de 2, 4 ou 8Mo.
 
L'ordinateur possède bien entendu un support pour le coprocesseur arithmétique optionnel 80C287 ou 80C387.
 
Une étiquette est collée sous la petite trappe au-dessus du clavier pour rappeler les caractéristiques de chaque modèle.
 
Donc en résumé ...
 
Points forts :
- extrême solidité
- fiabilité à toute épreuve
- excellent affichage  (très lisible surtout avec le plasma)
 
Points faibles :
- son poids élevé  (même sans batterie)
- le composant RTC
- son prix plutôt élevé
 


Dernière mise à jour le 08-09-2013.
Rédacteurs :
Philippe Dubois
Chipset

Spécifications techniques      (Récupérer ces informations pour votre site personnel ?)
ConstructeurSagem (France)
MicroprocesseurIntel 80286 (16 bits) à 12.5 MHz
Mémoire vive (RAM)1 Mo
Mémoire morte (ROM)?
Affichage texte80 x 25
Capacités graphiques640 X 400
Capacités sonoresHP Interne
ClavierMécanique Azerty
InterfacesClavier externe (Din)
RJ6 pour ligne téléphonique
Port série RS232C
Port Centronics
Connecteur pour sauvegarde externe
Sortie vidéo VGA
Alimentation 16VDC
PériphériquesLecteur 3" 1/2
Lecteur 5" 1/4
Pack batterie "Evolupack"
LogicielsDOS 3.21 (en série)
Xenix System V (en option)
Dimensions390 x 290 x 60 mm
Poids6.2 Kg
Mise en vente 1987
Prix?





 
Chercher dans les collectionsPoster un message