Logo de l'association MO5.COM ARCHIVES !
Cliquez ici pour accéder au nouveau site !
Connexion / S'inscrire
 Association MO5.COM pour la préservation du patrimoine informatique et vidéo-ludique

 Musée des Machines : Ordinateur : L' Atari 520 STe
 
Sur le nouveau site
 
Musées en ligne
 
Communauté
 
Pour nostalgiques
 
Ordinateur : L' Atari 520 STe - 19565 visites
Cliquez pour agrandir !
Informations
Cote de rareté (422 votes / très fiable)
Simple à trouver (Commun)


Très rare
 0,95 %
Rare
 4,74 %
Normal
 28,67 %
Commun
 62,09 %
Très commun
 3,55 %

Donnez votre avis !
Voter
Cote de prix (77 votes / très fiable)
Prix conseillé : 33 Euros.


9 E33 E100 E
Donnez votre avis !
Votre prix (Euros) :Voter
L'Atari 520ST est la réplique d'Atari au succès grandissant du ac Macintosh d'Apple. Le 520STe reprends la technique originelle duac Macintosh d'Apple. Le 520STe reprends la technique originelle du 20st 520ST et du20st 520ST et du 20stf 520STf et propose quelques améliorations techniques.

L'Atari 520STe utilise toujours un Motorola 68000 cadencé à 8 MHz, 512 Ko de RAM pour le 520STe et 1024 Ko (1 Mo) pour le 040ste 1040STe, et 256 Ko de ROM contenant le système d'exploitation version 2. Petit détail fort agréable, la mémoire vive est maintenant implantée au format des barrettes SIMM, et il est facile d'augmenter la mémoire centrale, et ce jusqu'à 4 Mo. Exception faite des tout premiers modèles de Ste, possédant des supports mémoire non pas SIMM mais DIMM.

Le 68000 est épaulé de plusieurs circuits gérant les entrailles et les nombreuses entrées-sorties du 520STf. Un Motorola 68901 s'occuppe des interruptions internes, un circuit vidéo légèrement amélioré propose maintenant les habituels trois modes graphiques mais sur une palette de 4096 couleurs (comme les
040ste 1040STe, et 256 Ko de ROM contenant le système d'exploitation version 2. Petit détail fort agréable, la mémoire vive est maintenant implantée au format des barrettes SIMM, et il est facile d'augmenter la mémoire centrale, et ce jusqu'à 4 Mo. Exception faite des tout premiers modèles de Ste, possédant des supports mémoire non pas SIMM mais DIMM.

Le 68000 est épaulé de plusieurs circuits gérant les entrailles et les nombreuses entrées-sorties du 520STf. Un Motorola 68901 s'occuppe des interruptions internes, un circuit vidéo légèrement amélioré propose maintenant les habituels trois modes graphiques mais sur une palette de 4096 couleurs (comme les 500 Amiga et500 Amiga et pple2gs Apple IIGS) et possède un scrolling vertical câblé, comme sur lespple2gs Apple IIGS) et possède un scrolling vertical câblé, comme sur les sx2 MSX2. Les résolutions graphiques restent inchangées: 320x200 points en 16 couleurs parmis 4096, 640x200 en 4 couleurs parmis 4096 et 640x400 en monochrome, ce dernier mode n'étant accessible que sur un moniteur spécialisé, car les télévisions et moniteurs standards ne peuvent afficher cette résolution sans entrelacement. Le type de moniteur connecté est immédiatement reconnu et la résolution graphique adaptée choisie.

Petit plus apporté par le 520STe, un chip spécialisé dans le déplacement et le traitement de grande masse de données est incorporé, le Blitter. Il permet de seconder le 68000 dans certaines opérations nécessitant beaucoup de calculs (surtout des masques ou des déplacements en DMA). Néanmoins, ce processeur ne fut quasimment jamais utilisé par des applications ou des jeux. Il faut également savoir que le 68000 et le Blitter ne peuvent réellement travailler en parallèle, puisque accèdant au même bus de données, limitant l'intéret d'utiliser ce circuit. Pour le son, le 520 STe utilise un circuit sonore Yamaha YF-2192 compatible avec la gamme des processeurs sonores General Instruments AY-3-8912, et émet 3 voies sur 8 octaves en plus d'un générateur de bruits blanc.

Mais le 520STe se distingue également de la gamme des STf par l'ajout d'un convertisseur Numérique/Analogique 8 bits stéréo, à des fréquences de 12.5, 25 ou même 50 KHz. A noter que ces valeurs ne correspondent malheureusement pas avec la norme Digital Audio (44,1 KHz). Néanmoins, l'utilisation de ce circuit a permis à certains programmeurs de réaliser des joueurs de .MODs provenants de l'Amiga dont la qualité sonore (à 25 ou 50 KHz) n'avait rien à envier aux programmes disponibles sur Amiga (au détail près que jouer un module à 25 KHz nécessite l'intégralité des ressources machine, fin de parenthèse).

Là ou la gamme des Atari ST à toujours fait la différence auprès des musiciens professionnels, c'est que même les modèles de base propose de série des prises MIDI In et MIDI Out, permettant de relier les Atari ST à des chaînes d'instruments MIDI et de les diriger via des programmes tels que CuBase, Pro24 etc.

Malgré l'attrayant ajout de deux prises joysticks de 15 broches compatible analogique ou numérique, les nouvelles capacités du 520STe n'ont jamais vraiment était utilisées, mis à part quelques jeux (dont l'excellent Wings of Death).

Rien à ajouter, les Atari ST sont de très bons ordinateurs, quelles que soient les machines de la gamme. Une mention spéciale pour les
sx2 MSX2. Les résolutions graphiques restent inchangées: 320x200 points en 16 couleurs parmis 4096, 640x200 en 4 couleurs parmis 4096 et 640x400 en monochrome, ce dernier mode n'étant accessible que sur un moniteur spécialisé, car les télévisions et moniteurs standards ne peuvent afficher cette résolution sans entrelacement. Le type de moniteur connecté est immédiatement reconnu et la résolution graphique adaptée choisie.

Petit plus apporté par le 520STe, un chip spécialisé dans le déplacement et le traitement de grande masse de données est incorporé, le Blitter. Il permet de seconder le 68000 dans certaines opérations nécessitant beaucoup de calculs (surtout des masques ou des déplacements en DMA). Néanmoins, ce processeur ne fut quasimment jamais utilisé par des applications ou des jeux. Il faut également savoir que le 68000 et le Blitter ne peuvent réellement travailler en parallèle, puisque accèdant au même bus de données, limitant l'intéret d'utiliser ce circuit. Pour le son, le 520 STe utilise un circuit sonore Yamaha YF-2192 compatible avec la gamme des processeurs sonores General Instruments AY-3-8912, et émet 3 voies sur 8 octaves en plus d'un générateur de bruits blanc.

Mais le 520STe se distingue également de la gamme des STf par l'ajout d'un convertisseur Numérique/Analogique 8 bits stéréo, à des fréquences de 12.5, 25 ou même 50 KHz. A noter que ces valeurs ne correspondent malheureusement pas avec la norme Digital Audio (44,1 KHz). Néanmoins, l'utilisation de ce circuit a permis à certains programmeurs de réaliser des joueurs de .MODs provenants de l'Amiga dont la qualité sonore (à 25 ou 50 KHz) n'avait rien à envier aux programmes disponibles sur Amiga (au détail près que jouer un module à 25 KHz nécessite l'intégralité des ressources machine, fin de parenthèse).

Là ou la gamme des Atari ST à toujours fait la différence auprès des musiciens professionnels, c'est que même les modèles de base propose de série des prises MIDI In et MIDI Out, permettant de relier les Atari ST à des chaînes d'instruments MIDI et de les diriger via des programmes tels que CuBase, Pro24 etc.

Malgré l'attrayant ajout de deux prises joysticks de 15 broches compatible analogique ou numérique, les nouvelles capacités du 520STe n'ont jamais vraiment était utilisées, mis à part quelques jeux (dont l'excellent Wings of Death).

Rien à ajouter, les Atari ST sont de très bons ordinateurs, quelles que soient les machines de la gamme. Une mention spéciale pour les 20st 520ST et20st 520ST et 20stfm 520STm, peu courants.


Pour :
  • Les améliorations graphiques et sonores
  • L'implantation de la mémoire au format standard SIMM
  • Les prises joysticks analogiques

    Contre :

  • Convertisseur numérique/analogique non-standard
  • Clavier insatisfaisant
  • Le manque de logiciels sortis tirant parties des caractéristiques du STe
  • Sélection : Wings of Death, Captive, Gods, MidiMaze
20stfm 520STm, peu courants.


Pour :
  • Les améliorations graphiques et sonores
  • L'implantation de la mémoire au format standard SIMM
  • Les prises joysticks analogiques

    Contre :

  • Convertisseur numérique/analogique non-standard
  • Clavier insatisfaisant
  • Le manque de logiciels sortis tirant parties des caractéristiques du STe
  • Sélection : Wings of Death, Captive, Gods, MidiMaze


Dernière mise à jour le 23-01-2013.
Rédacteurs :
Philippe Dubois
Douglas Alves

Spécifications techniques      (Récupérer ces informations pour votre site personnel ?)
ConstructeurAtari (Etats-Unis)
MicroprocesseurMotorola 68000 (16 bits) à 8 MHz
Mémoire vive (RAM)512 Ko extensibles jusqu'à 4 Mo (4x1 Mo)
Mémoire morte (ROM)256 Ko
Affichage texte40x25
80x25
80x50
Capacités graphiques320x200 16 couleurs parmis 4096
640x200 en 4 couleurs parmis 4096
640x400 en monochrome (moniteur dédié)
Blitter graphique Atari à 16 MHz
Capacités sonoresYamaha YM2149 (version japonaise du AY-3-8910) 3 voies PSG + bruit, 8 octaves
CNA 8 bits 12, 25 et 50 KHz en stéréo
ClavierAzerty pseudo mécanique, touches de fonctions, d'édition et pavé numérique
InterfacesImprimante Parallèle
Péritel RGB
2 Ports Joysticks
Port cartouche 128 Ko
Port disque dur
Port série RS232
MIDI In et MIDI Out
Port lecteur de disquettes
2 Ports joystick analogiques 15 broches
2 prises CINCH (stéréo)
PériphériquesSouris
Lecteurs de disquette externes
Imprimantes
Disques durs
Modems
Lecteurs de CDROMs
LogicielsJeux et semi-professionnels
Dimensions?
Poids?
Mise en vente 1989
Prix3490 F. (environ 663 euros de maintenant : table de conversion INSEE 2001)


3 Articles attachés
Le format YM
Exposition : Villette Numérique 2002
Exposition Villette Numerique 2002 - Part II



 
Chercher dans les collectionsPoster un message