Final Fantasy (1987)

Hironobu Sakaguchi

Né le 25 novembre 1962 à Hitachi au Japon, Hironobu Sakaguchi étudie l’électro- technique à l’Université Nationale de Yokohama, mais lui et Hiromichi Tanaka abandonnent en 1983, en cours d’année, pour rejoindre Square. Dans cette filiale de Denyūsha Electric Company, ils travaillent à mi-temps au développement des premiers jeux de la société, The Death Trap et sa suite sur NEC PC-8801. C’est en septembre 1986 que Square devient une compagnie indépendante dédiée aux jeux et plus particulièrement sur Famicom dès 1987. Sakaguchi est alors promu director of planning and development et travaille désormais à temps plein ; il conçoit notamment 3-D WorldRunner et Rad Racer. Mais ils ne rencontrent pas un gros succès et le game designer se lance dans la création d’un RPG, encouragé par le phénomène Dragon Quest. Le projet ne fait pas l’unanimité au sein de la société et il baptise Final Fantasy ce qui doit être son dernier jeu avant de partir reprendre ses études. Mais le jeu se vend à 400 000 exemplaires et donne naissance à la série de RPG la plus populaire dans le monde, encore aujourd’hui. Hironobu Sakaguchi réalisera ou supervisera chaque épisode jusqu’au onzième, mais il a également conçu des titres comme Chrono Trigger et supervisé de nombreuses séries de Square comme Front Mission, Romancing SaGa, Tobal, Parasite Eve ou encore Kingdom Hearts. En 1995, il devient président de la branche américaine de Square, puis ouvre un studio d’infographie qui contribuera au succès de Final Fantasy VII, vendu à 9,8 millions d’unités et le deuxième plus gros succès de la PlayStation. Il continue de superviser les épisodes suivants et produit notamment Final Fantasy IX en même temps qu’il développe le film Final Fantasy: The Spirits Within en 2001. Très ambitieux, le projet s’avère trop coûteux et cet échec commercial place la société Square en grande difficulté. Sakaguchi quitte alors ses fonctions en 2002 mais continue de superviser quelques projets de son ex-employeur en freelance, comme Final Fantasy X. Fin 2004, il décide de fonder son propre studio, Mistwalker. Il travaille tout d’abord en collaboration avec Microsoft, et crée notamment Blue Dragon, qui réunit les talents du mangaka Akira Toriyama et du compositeur Nobuo Uematsu, et donne naissance à une franchise qui prospère surtout sur DS. C’est d’ailleurs pour le compte de Nintendo qu’il réalise The Last Story en 2011, dont le titre est un clin d’œil à l’œuvre qui l’a rendu célèbre. Et avec Party Wave en 2012, il change radicalement de genre et de support, ce jeu de surf tournant sous iOS.