Moto Racer (1987)

Paul Cuisset

[caption id="attachment_7826" align="alignnone" width="680"] Paul Cuisset en dédicace sur le stand MO5.COM lors de la Paris Games Week 2018, accompagné de Patricia, son épouse et collaboratrice.[/caption] Programmeur de talent, Paul Cuisset fait ses débuts dans le jeu vidéo durant les années 80 et fonde l’emblématique société Delphine Softwareen 1988 avec Paul de Senneville. Le premier chef d’œuvre issu de ce studio est sans conteste Les Voyageurs du Temps que Paul Cuisset réalise aux côtés d’Éric Chahi. Après avoir d’ailleurs édité Another World, il écrit et programme Flashback, sorti en 1992 et dont le rayonnement international en fait le jeu vidéo français le plus vendu de l’histoire d’après le livre Guinness des records. Cette notoriété lui permettra de prendre en charge Shaq Fu en 1994,  puis de donner une suite à Flashback l’année suivante, Fade to Black, l’un des tous premiers jeux d’action à la troisième personne. S’ensuivront la série des Moto Racer ainsi que Darkstone. Delphine Software ferme ses portes en 2004, ainsi que sa filiale Adeline créée par Frédérick Raynal. Paul Cuisset fonde alors la société VectorCell avec Lexis Numérique, pour laquelle il conçoit Mister Slime en 2008 et  Amy.

Raphaël Gesqua

Né le 11 février 1972 à Paris, Raphaël Gesqua fait ses armes dans la musique électronique via la demoscene 16-bit sous le pseudonyme Audiomonster, avant de débuter dans le jeu vidéo (sous son vrai nom) avec la musique du portage Amiga finalement annulé de Snow Bros. (1990), pour le compte de la filiale française d’Ocean Software. Celle-ci ferme en 1992, mais Raphaël retrouvera son programmeur Pierre Adane et son graphiste Philippe Dessoly pour Mr. Nutz (1993). En parallèle, il arrange la bande originale de la version Amiga de Flashback (1992) édité par Delphine Software, dont il devient le directeur sonore et compose les musiques de Shaq Fu (1994), Fade to Black (1995) et Moto Racer (1997). Il reprend ensuite son statut de compositeur indépendant et signe de nombreuses bandes sons, notamment pour l’éditeur Neko Entertainment (Code Lyoko, Gunslingers, Cocoto, etc.). En particulier, la musique de Glory Days/Super Army War (2005) est saluée par la presse et celle de Pop Island (2009) lui vaut d’être nommé aux Milthon du jeu vidéo. Dès 2003, il entame à côté une carrière au cinéma, d’abord sur des courts-métrages puis sur les films Livide (2011) et Aux yeux des vivants (2014) du duo de réalisateurs Julien Maury/Alexandre Bustillo ainsi que Ce Sang Qui Va Couler (2016) de Christophe Monier, et sur les documentaires Super 8 Madness ! (2013) de Fabrice Blin et Kirby at War (2017) de Marc Azéma et Jean Depelley. En 2018, l’éditeur Microïds révèle que Raphaël Gesqua retrouvera vingt-cinq ans plus tard Pierre Adane et Philippe Dessoly pour composer la musique de leur remake de Toki (1989).