Mr. Nutz (1993)

Philippe Dessoly

[caption id="attachment_7825" align="alignnone" width="680"] Philippe Dessoly en dédicaces sur le stand MO5.COM lors de la Paris Games Week 2018.[/caption] Né en 1969 à Saint-Vallier, Philippe Dessolycommence à dessiner à l’âge de huit ans suite à la découverte de Goldorak, et décide dès le collège de se consacrer à sa passion, les mangas et les comics. Ainsi, en 1986, il fait son entrée au Lycée professionnel des Arts Graphiques et du livre Corvisart. Rêvant de travailler dans le dessin animé, il tente le concours d’entrée aux Gobelins, sans succès, puis saisit en 1989 l’opportunité de débuter sa carrière chez Ocean Software, éditeur britannique qui dispose d’une branche française depuis 1986. Philippe Dessoly participe à la création des graphismes de titres originaux comme Beach Volley (1989) et Ivanhoe (1990), et de portages de jeux d’arcade japonais sur micros 16-bit, spécialité de la filiale, comme Toki(1991) ou Snow Bros. – ce dernier étant finalement annulé bien qu’achevé. Quand Ocean France ferme ses portes en 1992, il décide avec le programmeur Pierre Adane de développer en freelance Mr. Nutz, que la maison-mère accepte d’éditer en 1993 sur Mega Drive et Super Nintendo. Primé par la presse française, il connait un certain succès commercial. Avec l’arrivée de la 3D, Philippe Dessoly continue de créer du pixelart, notamment sur portables, pour le compte d’Ocean puis d’Infogrames après leur fusion en 1996. En parallèle, il débute son activité d’illustrateur en tant que Golgoth71 et est contacté en 2003 par la société japonaise de produits dérivés HL Pro, qui en fait le dessinateur officiel de séries prestigieuses comme AlbatorUlysse 31 et Goldorak, pour créer de nombreux packagings, figurines, couvertures de magazines, etc. D’ailleurs, il collabore aussi avec le regretté Christophe Gayraud sur un RPG Captain Harlock ainsi que sur Flashback Legends sur Game Boy Advance, qui ne verront hélas pas le jour – bien que le second soit terminé ! Les deux hommes cofondent néanmoins avec Mickaël Pratali le studio Otaboo en 2006, qui crée divers jeux à licence pour les portables de Nintendo. Lassé du milieu des jeux vidéo, Philippe Dessoly est toutefois contacté pour remettre au goût du jour, en HD, des classiques de l’arcade comme Joe and Mac: Caveman NinjaToki et Magical Drop, mais seul le dernier est sorti à ce jour, en 2012. Actuellement concentré sur l’univers du manga, il espère pouvoir évoluer dans celui des comics et donner une suite à Mr. Nutz

Raphaël Gesqua

Né le 11 février 1972 à Paris, Raphaël Gesqua fait ses armes dans la musique électronique via la demoscene 16-bit sous le pseudonyme Audiomonster, avant de débuter dans le jeu vidéo (sous son vrai nom) avec la musique du portage Amiga finalement annulé de Snow Bros. (1990), pour le compte de la filiale française d’Ocean Software. Celle-ci ferme en 1992, mais Raphaël retrouvera son programmeur Pierre Adane et son graphiste Philippe Dessoly pour Mr. Nutz (1993). En parallèle, il arrange la bande originale de la version Amiga de Flashback (1992) édité par Delphine Software, dont il devient le directeur sonore et compose les musiques de Shaq Fu (1994), Fade to Black (1995) et Moto Racer (1997). Il reprend ensuite son statut de compositeur indépendant et signe de nombreuses bandes sons, notamment pour l’éditeur Neko Entertainment (Code Lyoko, Gunslingers, Cocoto, etc.). En particulier, la musique de Glory Days/Super Army War (2005) est saluée par la presse et celle de Pop Island (2009) lui vaut d’être nommé aux Milthon du jeu vidéo. Dès 2003, il entame à côté une carrière au cinéma, d’abord sur des courts-métrages puis sur les films Livide (2011) et Aux yeux des vivants (2014) du duo de réalisateurs Julien Maury/Alexandre Bustillo ainsi que Ce Sang Qui Va Couler (2016) de Christophe Monier, et sur les documentaires Super 8 Madness ! (2013) de Fabrice Blin et Kirby at War (2017) de Marc Azéma et Jean Depelley. En 2018, l’éditeur Microïds révèle que Raphaël Gesqua retrouvera vingt-cinq ans plus tard Pierre Adane et Philippe Dessoly pour composer la musique de leur remake de Toki (1989).