Le Musée National du Jeu Vidéo et des Cultures Populaires

Forte de sa collection, une des plus importantes d'Europe, et de son expérience dans la mise en oeuvre d'expositions de longue durée, l'association MO5.com souhaite offrir au patrimoine numérique et informatique un lieu pérenne de préservation et de partage avec le public.

Notre ambition est la création d'un Musée National du Jeu Vidéo et des Cultures Populaires, ouvert à tous, interactif, qui proposerait un parcours à la fois chronologique et thématique des technologies numériques.

Il n’y a pas de lieu majeur dédié au jeu vidéo et aux cultures populaires contemporaines en France, aux industries créatives et à la première d'entre elles, le jeu vidéo. Par cultures populaires contemporaines nous entendons ce mélange de cinéma, télévision, dessin animé, jeu vidéo, bande dessinée, roman, musique, créations sur internet, technologies digitales qui forme une culture partagée pour nos concitoyens.

Notre pays dispose pourtant d'atouts majeurs dans le domaine des industries créatives et du jeu vidéo. Il a en effet la particularité de concilier une très forte culture artistique avec une forte culture technologique. Il dispose, pour ne citer que quelques domaines, d'excellentes formations en art, informatique, graphisme, webdesign, bande dessinées, ingénierie, jeu vidéo qui produisent des talents reconnus dans le monde entier et ont permis le développement d'entreprises de premier plan.

Une richesse à valoriser

Pourtant la France n'a pas la visibilité que peuvent avoir le Japon ou les Etats-Unis dans ces domaines. Qui sait qu'une grande partie des films de science-fiction américains des années 1980 doivent leur esthétique aux séries publiées dans le magazine de BD Français Métal Hurlant ? Qui sait que la France a été à la pointe des jeux vidéo en 3D dans les années 1990 qu'elle en est aujourd'hui un acteur majeur. Qui sait que la France d'aujourd'hui inonde littéralement les studios d'animation et de jeu vidéo du monde entier avec ses dessinateurs et ses animateurs 3D ?
Or, sortis d'expositions ponctuelles dans des établissements dédiés à d'autres sujets, le jeu vidéo et la culture populaire associée ne sont pas présentés en permanence et surtout pas au premier plan. C'est pour cela que nous proposons la création d'un nouvel établissement culturel en Île de France.

Ce que nous proposons, c'est un grand musée des jeux vidéo et des cultures populaires contemporaines, associé à un campus des industries créatives. Il présenterait dans un parcours chronologique et thématique les productions culturelles partagées par chaque génération de français, des années 1960 à nos jours. La colonne vertébrale du musée serait à partir des années 70 fournie par le jeu vidéo et les technologies numériques. Il y aurait les productions françaises et les productions étrangères ayant connu le succès en France. On ne peut en effet comprendre les émissions télévisées de jeunesse des années 1980 sans les dessins animés japonais, tout comme on ne peut oublier les productions françaises à succès de l'époque comme « Il était une fois la vie ».

Un musée interactif

Ce musée serait fondé sur le concept de « musée accessible » déjà développé par MO5.COM depuis plus de 15 ans dans le domaine du jeu vidéo. Tout serait fait pour que chacun puisse accéder aux objets présentés. Les jeux vidéo seront jouables dans les conditions d'origine sur les matériels d'époque. Ce principe s'appliquera à tous les médias.

Pour la bande dessinée, une salle consacrée présenterait des albums originaux dans des vitrines et un espace lecture confortable permettra de consulter les albums correspondants. Dans une salle dédiée à la vague de musique disco en France, des sièges équipés de haut-parleurs directionnels permettront aux visiteurs d'écouter les disques de l'époque, Sheila, Claude François, etc.

Un musée familial et intergénérationnel

Ce sera un musée familial, chaque génération pouvant pour sa période expliquer elle-même aux autres générations les contenus qu'elle connaît. Ce sera aussi un musée contextualisé proposant des explications historiques, esthétiques, économiques, sociales pour comprendre les objets exposés.

Des collections déjà disponibles

L'association MO5.COM a constitué la plus grande collection de jeux vidéo et technologies numériques en Europe en vue d'un don le jour où un musée national ouvrira. D'autres collections existent déjà pour la compléter dans des domaines connexes.

Un thème à succès

De multiples expositions ont déjà eu lieu dans ce domaine, toujours couronnées de succès, des plus petites aux plus grandes : Game Story : Une histoire du Jeu Vidéo au Grand Palais, Une Histoire du Jeu Vidéo au Musée de la Civilisation du Québec, GAME à la Fondation EDF, Goscinny et le cinéma à la Cinémathèque française, Barbie au Musée des Arts Décoratifs, Miyazaki-Moebius dialogue entre créateurs d'univers à la monnaie de Paris, etc.

Un lieu majeur, un nouvel espace populaire dans Paris

Le musée devra être positionné au niveau des établissements majeurs d'île de France en termes de surface pour pouvoir proposer des présentations attractives pour les visiteurs.

Le musée ouvrira parallèlement une bibliothèque publique spécialisée, sera doté d'équipes de chercheurs (historiens, ethnologues, historiens d'art). Toutes les composantes d'un véritable campus des industries créatives seront rassemblées autour du musée , comprenant des écoles spécialisées, un incubateur de startups, les représentants de l'industrie, des outils de travail pour les créateurs (bibliothèque, ludothèque, designothèque, archives etc.), un institut de recherche sur le jeu vidéo.

Ce campus deviendra la vitrine des industries créatives en France et de la création dans le jeu vidéo.

Un campus des industries créatives

Le musée ouvrira parallèlement une bibliothèque publique spécialisée, sera doté d’équipes de chercheurs (historiens, ethnologues, historiens d’art). On pourra rassembler autour du musée toutes les composantes d’un véritable campus des industries créatives, comprenant des écoles spécialisées, un incubateur de startups, les représentants de l’industrie, des outils de travail pour les créateurs (bibliothèque, ludothèque, designothèque, archives etc.), un institut de recherche sur le jeu vidéo. Ce campus deviendra la vitrine des industries créatives en France.

Tous droits réservés